// Un petit mot sur The Lighthouse par Axlstone

Ce film est pour moi, comme le (Free) Jazz.

Je trouve les musiciens talentueux, je comprends que les gens aiment cette musique. Mais je n’ai pas les codes et je n’arrive pas à « rentrer » dans cet atmosphère car ça ne me procure aucune émotion.

Je ne peux pas nier le travail incroyable de Willem Dafoe et de Robert Patinson qui jouent très bien, ont des scènes très physiques et des moments très durs à jouer.

Je ne peux pas nier le talent de mise en scène, de cadre et d’ambiance de Robert Eggers (qui avait fait the Witch / VVicth).

C’est évident que le film possède une vraie vision et un vrai travail. Filmé avec une belle image en noir et blanc et au format 4/3

Mais je n’ai rien ressenti. Je suis rompu aux films d’horreur, je connais les codes, mêmes les plus récents avec ceux de Ari Aster et James Wan. Mais pour ce film, je me suis senti en dehors. Pas un effroi, pas une curiosité, pas une envie de comprendre la psyché des personnages, pas d’empathie.

Les personnages et le réalisateur sont menteurs et manipulateurs : je savais que je n’aurai aucune réponse venant d’eux. A partir du moment où l’on part dans la folie et l’incohérence du montage, je savais que le film ne voulait plus rien partager avec moi. J’ai vu un exercice de style. Sans fond.

C’est sans surprise, sans aucune émotion qu’est arrivé l’écran de fin.

Je suis passé complètement à côté des symboles ou du sens ou de l’intention. Et si l’on pense que mettre des crabes, des poulpes, des éléments aquatiques et de la folie est suffisant pour faire un clin d’oeil à Lovecraft, je trouve le procédé trop léger.

Je suis curieux, comme pour Midsommar, de croiser des gens qui ont aimé le film et d’essayer de comprendre ce qui leur a plu.

// Les Commentaires par les internautes ;)