// Un petit mot sur Soul par Axlstone

Pixar est un studio qui me fait aimer des films dont le sujet ne me parle pas. Des poissons dans un bocal, un petit vieux qui râle, des monstres dans une usines, des sentiments dans la tête des gens…

Je suis assez hermétique au Jazz. J’ai du mal avec la structure improvisée. J’ai une préférence naturelle vers la musique électronique où le musicien maîtrise tout. Je reconnais cependant le talent et la technicité des musiciens qui arrivent à trouver des phases harmoniques avec le reste du groupe.

Passons le nombrilisme de l’introduction, revenons à Soul qui est le dernier Pixar. Son seul point négatif, pour moi, est de ne pas avoir eu la chance de le voir au cinéma. Je trouve le design général assez bluffant qui mixe personnages façon cartoon et environnements réalistes.

C’est le Pixar avec des références visuelles que j’ai pu retrouver en temps réel (Interstellar, 2001 l’odyssée de l’epace pour la Partie outre monde et Spiderman 2 de Sam Raimi pour la partie New York)

J’aime beaucoup aussi le message, que je vous laisse découvrir. Dans les points négatifs, il est plutôt à destination des « grands » car même s’il y a des blagues pour tout le monde, certaines références et certains messages ne sont pas accessibles au plus petit.

J’ai vu le film en VO (les sous titre de Disney Plus, sont assez mal foutus) et les acteurs sont très crédibles et donnent encore plus vies au personnage.

Le reste du film est un très bon moment, très recommandable, avec une histoire plus optimiste que la première partie de Là Haut (qui reste un des moments les plus touchants que j’ai pu voir au cinéma).

// Les Commentaires par les internautes ;)