// Un petit mot sur Deux Moi par Axlstone

Je ne suis pas resté insensible à la trilogie « Auberge Espagnole », « Les Poupées Russes » et « Le Casse-tête Chinois ». Les trois films de Cédric Klapisch ont tous eux une résonance dans ma vie.

Peut être parce que j’ai grandi avec le héros et que mes vingt / trente / quarante ans étaient proche de l’âge du protagoniste.

Avec Deux moi, on suit le destin croisé deux deux célibataires trentenaires parisiens. Je sens que les plus directs d’entre vous diront : « encore une comédie sur les bobo parisiens ».

Même si je peux prétendre à revendiquer ce titre (on est tous le BOurgeois BOhème de quelqu’un), je trouve que les personnages de François Civil et Ana Girardot sont suffisamment bien écrits, suffisamment touchants pour élargir ce cercle bourgeois à une grande partie de la société.

Je pense qu’à un moment de notre vie, on s’est tous retrouvé perdus, seuls, prisonniers d’une routine mortifère que l’on arrive pas à casser. le film parle de ces solitudes, de ces rencontres.

Je me suis autant identifié au personnage masculin qu’au féminin, comme si les deux étaient moi.

Il manque un peu la folie des précédents Klapisch, j’ai trouvé la mise en scène et la mise en image très sommaire et très sage.

J’ai trouvé les comédiens très justes et très vrais.

Un film simple, dans le bon sens du terme, sur la solitude, dans les grandes villes.

// Les Commentaires par les internautes ;)