// Un petit mot sur Dragons 3 par Axlstone

Je trouve que les 3 films ont toujours une patte artistique différente des Pixars et des Disney.

J’avais adoré la première histoire parce qu’elle avait une approche intéressante. Ca parlait de deuil, de transmission, de passage à l’age adulte avec une très belle histoire. J’étais dérouté par le second car, pour moi, il invalidait tout l’intérêt du premier, en faisant revenir un personnage disparu. J’allais voir ce 3 avec un peu d’espoir et un peu de peur.

Et une des craintes s’est confirmée mais elle ne pèse finalement peu dans mon appréciation finale de ce film. Il y a trop de personnages inutiles, trop de sous-intrigues qui n’aboutissent que sur des gags et ne servent pas l’histoire.

Parce que, ce que l’on veut suivre, en vrai, c’est l’évolution de la relation Hiccup (Harold en français) et Touthless (Crocmou). On a donc, cette fois-ci, un vrai passage à l’age adulte, où Hiccup détient les clefs de la cité de Beurk, envisage le mariage avec Astrid et sent l’éloignement de Crocmou comme les prémices d’une évolution inévitable.

Cette partie du film est vraiment ce qui en fait son coeur et ce qui fait vibrer le mien. Même le méchant, qui gravite en périphérie, ne possède pas d’intérêt.

Il y a toujours de très belles images, une très grande direction artistique mais, comme les 3 films d’animation de ce mois de février, un petit problème avec l’histoire. Et comme les 3 autres films, il reste très divertissant et émouvant… lors de la première partie de la fin avant, une deuxième, puis une troisième qui amenuise la force de la première…

Dragons 3 clot la trilogie et les auteurs ont visiblement eu du mal à dire au revoir à leur public. Je comprends l’envie de finir sur une note positive, mais je trouve que l’on passe à côté de la fin parfaite.

// Les Commentaires par les internautes ;)