// Un petit mot sur Okami HD par Axlstone

J’ai commencé le jeu en 2007 sur PS2. J’en ai fait 1/3. Suite à l’annonce du jeu sur Wii et puis sur DS (Okamiden) j’ai revendu le jeu, la console. Mais les versions Nintendo ne rendent pas justice aux graphismes du jeu sur les écrans HD.

C’est donc sur PS3, à l’occasion de la ressortie du jeu en version remasterisée, que j’ai pu passer plus de temps sur ce jeu.

Entre temps les petites main du studio Clover sont parties de Capcom pour fonder Platinum Games.

Les graphismes utilisant le Cel Shading sont justes magnifiques. L’idée est d’utiliser la technique qui donne un rendu dessin animé à la 3D. Et cela rend hommage au travail des peintres et des tableaux japonais comme ceux d’Hiroshige.
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Hiroshige)

L’histoire reprend en grande partie les contes et les légendes du pays du soleil levant. On incarne Amaterasu, déesse shintô du soleil, ici représentée par un chien loup blanc. Une sombre malédiction plane sur le village de Kamiki. Orochi serait sur le point de revenir, 100 ans après sa défaite.

C’est ainsi que commence la quête du loup blanc et de Issun, artiste errant, pas plus grand qu’une puce.ils partiront ainsi défaire Orochi. Ils leur faudra bien sûr retrouver les 13 divinités maîtrisants des techniques du pinceau céleste. Un autre point exceptionnel d’Okami, c’est d’utiliser comme arme le pinceau. Un trait horizontal découpe les ennemis, un rond ou un arc de cercle appelle le soleil ou la lune, des cercles autour de la nature la fait revivre. On ne détruit pas, on crée. On contribue à la peinture que nous offre le décor du jeu.

Une ode à la nature, la culture, aux contes shintô, le tout dans un jeu d’exception. Mon histoire avec Okami a été chaotique et il m’a fallu près de 6 ans pour faire les 42 heures qui séparent le générique de début et celui de fin.

// Les Commentaires par les internautes ;)