// Un petit mot sur The Master par Axlstone

Ce film est un peu l’inverse de la Main dans la Main vu quelques jours plus tôt.
Mise en scène et histoire complexe, duel d’acteurs vertigineux, habités avec une nominations aux oscars et sûrement des statuettes dans les mains de Joaquim Phoenix ou Philip Seymour Hoffman…

Mais le film ne m’a pas autant plu que la bluette française. Si vous parcourez régulièrement mon blog, vous savez que je ne rechigne pas devant une histoire complexe, déstructurée ni sur une réalisation peu linéaire voire antichronologique. Mais là, même si j’avoue que le travail des acteurs est impressionnant, la mise en scène travaillée, je n’ai pas accroché. Je me suis senti exclu du film, comme dans Melancholia ou The Tree of Life.

Il en résulte le même sentiment que les deux autres exemples. Des films « photos » : beau mais froid, figé, statique, ou l’histoire nous laisse derrière la caméra au lieu de nous faire participer à l’aventure, de ce marin perdu dans les eaux troublés d’une secte.

// Les Commentaires par les internautes ;)

Par Gunthar Le 04/02/2013

Un film à clefs est difficile à appréhender sans ces clefs. Ce film est plus une successions de scènes donnant lieu à de grands jeux d’acteurs. Elles sont plus ou moins liées dans une trame, mais sans but, sans rien.
On ne sait pas où ce film veut en venir.


Pour info : Les commentaires sont fermés.