// Un petit mot sur Melancholia par Axlstone

Postulat avant de lire le billet : Je ne comprends pas le cinéma de Lars Von Trier.

J’ai fait fit de la polémique, pour voir l’interprétation de Kirsten Dunst et parce que le sujet de la fin du monde (en vogue en ce moment) traité autrement qu’avec des explosions en Dolby Surround me semblait intéressant.

Outre le fait qu’il a réussit à rendre Kirsten Dunst antipathique et que la terre explose bien en DTS et pas en Dolby, je n’ai rien ressenti.

J’ai cherché une métaphore, j’ai cherché à comprendre les images suggérant le film au début, mais je me suis senti exclu de ces images, exclu de cette musique qui tire trop sur les cordes pour nous arracher ce sentiment.

Car la mélancolie suggérée par le titre s’arrache difficilement, au forceps. Ce film a plein de qualités visuelles et le travail du réalisateur est intéressant. Mais le propos ne me touche pas et me semble vain. Oui: on vit dans un monde dur, c’est pour cela que l’on se barde de fausses sécurités et de réconforts temporaires. Perdre cette illusion n’est pas, à mon sens, la mélancolie.

// Les Commentaires par les internautes ;)

Pour info : Les commentaires sont fermés.